• Intégrité


  • Professionnalisme


  • Expertise


  • Conseils indépendants


  • Transparence


Information

Report volontaire de la pension de la Sécurité de la vieillesse

Pension - Text on Blue Puzzles.

La situation de l’emploi et de la démographie au Canada pousse les gouvernements à adopter des mesures afin d’inciter les travailleurs à demeurer plus longtemps sur le marché du travail. L’une de ces mesures est de faire passer graduellement l’âge d’admissibilité de la pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV) de 65 à 67 ans sur une période de 6 ans à compter d’avril 2023.

Une autre mesure incitative en ce sens est de pouvoir différer le paiement de la PSV d’un maximum de 5 ans, et ce faisant, de recevoir une pension plus élevée. Selon les paramètres actuels, la bonification d’un tel report correspond à 0.6 % par mois, ou 7.2 % par année.  Pour le report maximum de 5 ans, soit de 65 à 70 ans, cette hausse correspond à 36 %.  Il est important de bien connaitre ces règles, car certains contribuables pourraient utiliser cette option à leur avantage.

Essentiellement, aux yeux du gouvernement, l’ensemble des contribuables recevra la même pension cumulative, peu importe leur choix, en raison de l’espérance de vie moyenne. La pension annuelle sera cependant plus élevée pour les gens ayant pris la décision de la reporter.  Fait à noter, la PSV est remboursable pour les personnes à revenus élevés.  À partir d’un revenu de 72 809 $, les prestations sont réduites de 15 % et deviennent nulles lorsque le revenu atteint 117 954 $

Pour certaines personnes, il n’est pas avantageux de considérer un report. Pour ceux à faibles revenus, sans économies et qui ont besoin de cet argent, il vaut mieux faire la demande dès 65 ans.  Ceci est d’autant plus vrai si ces mêmes personnes comptent sur le Supplément de revenu garanti (SRG), car pour être éligible, un contribuable doit recevoir la PSV.  Il y a également ceux qui croient avoir une espérance de vie moindre.

Mais qui pourrait tirer avantage du report de la PSV ? Les personnes qui prévoient déclarer un gros revenu, particulièrement entre 65 et 70 ans, pourraient tirer un net avantage de différer la PSV, ou encore ceux qui prévoient travailler passer l’âge de 65 ans ou réaliser un gain important suite à la vente d’une entreprise ou d’une résidence secondaire. Une planification intéressante pour les gens ayant une faible tolérance aux risques ou qui peuvent compter sur une longue espérance de vie, est de décaisser leurs investissements de 65 à 70 pour compenser le manque de la PSV et la reporter à 70 ans.  De cette façon, ils seront en mesure d’obtenir sans risque, une hausse de la pension de 36 % après 5 ans.

Je suis conscient que ce sujet ne rejoint pas la majorité de mes lecteurs. Je trouvais tout de même le sujet intéressant pour ceux qui sont concernés.  Il y a plusieurs autres situations qui peuvent justifier un report de la PSV, dont les personnes qui ont vécu moins de 40 ans au Canada.  Bref, si le sujet vous interpelle, je vous propose de lire un document plus exhaustif sur le site du Centre québécois de formation en fiscalité.

Les renseignements contenus dans ce présent article ont été préparés par Sylvain Lapointe, un conseiller en placement inscrit auprès de Valeurs Mobilières PEAK inc. ; ils ont été obtenus de sources que nous croyons fiables, mais ne sont pas garantis et pourraient être incomplets. L’auteur ne se tient pas responsable des décisions financières des lecteurs suite à cette lecture. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Valeurs Mobilières PEAK inc. Valeurs Mobilières PEAK est membre du Fonds canadien de protection des épargnants.

facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Tags

 

Laisser un commentaire