• Intégrité


  • Professionnalisme


  • Expertise


  • Conseils indépendants


  • Transparence


Information

Le remboursement réel d’une cotisation REER

reer2

Quel est le remboursement réel d’une cotisation REER? La majorité des gens se réfèrent uniquement à la table d’impôt pour évaluer ce montant.  Si on considère exclusivement  cet outil, du fait que notre système d’imposition soit progressif, plus le revenu d’un contribuable est élevé, plus son retour d’impôt devrait être normalement significatif.  D’ailleurs, combien de fois avons-nous entendu dire de certains conseillers, qu’un individu à faible revenu ne devrait pas cotiser au REER.  Comme vous pourrez le constater, pour plusieurs individus, cette affirmation ne pourrait  être plus loin de la vérité!

Depuis 1999, M. Claude Laferrière, professeur retraité à l’UQAM publie annuellement
une série de 37 courbes démontrant les taux réels d’imposition sur un revenu additionnel gagné.  Ces courbes sont disponibles en exclusivité sur le site du Centre québécois de formation en fiscalité (CQFF).  J’ai pensé qu’il serait intéressant de partager avec vous les conclusions fortes étonnantes et peu connues de ces études.

Le système fiscal canadien est truffé d’avantages sociaux qui généralement décroissent
à mesure que le revenu familial net augmente.  Ce qui a pour effet de réduire une augmentation de salaire au-delà du taux d’impôt marginal (maximum).  Dans certains cas, cette amputation peut dépasser le 90 %.  En d’autres mots, du temps supplémentaire de 1 000 $ pourrait se traduire par une maigre augmentation du revenu net de 100 $ seulement.  Conséquemment, cotiser à son REER aurait l’effet inverse.  Une cotisation permettrait de réduire le revenu imposable et du même coup de récupérer plusieurs avantages sociaux.  Vous pouvez consulter les courbes sur le site du CQFF au www.cqff.com.

Regardons ensemble concrètement certains effets de ces économies pour des revenus familiaux se situant entre 29 000 $ et 49 000 $.  Pour une personne vivant seule, avec 1 enfant et des frais de garde à 7 $, l’économie réelle d’une cotisation de 1000 $ se situe entre 58 et 69 %.  Pour une famille monoparentale, 3 enfants avec 6 000 $ de frais de garde : entre 46 et 93 %.  Pour un couple avec 1 enfant et un seul revenu : entre 55 et 74 %.  Pour un couple avec 2 enfants, 2 revenus (60 %/40 %) et 6000 $ de frais de garde : entre 45 et 80 %.

La cotisation au REER est sans contredits un excellent moyen de sécuriser son avenir et de s’assurer d’une retraite confortable.  Contrairement à la croyance populaire, les familles à faibles revenus devraient approfondir la question, car ils peuvent généralement bénéficier des plus grandes retombées.

Les renseignements contenus dans ce présent article ont été préparés par Sylvain Lapointe, un conseiller en placements inscrit auprès de Valeurs Mobilières PEAK inc. ; ils ont été obtenus de sources que nous croyons fiables, mais ne sont pas garantis et pourraient être incomplets.  Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Valeurs Mobilières PEAK inc. Valeurs Mobilières PEAK est membre du Fonds canadien de protection des épargnants.

facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Tags

 

Les commentaires sont fermés