• Intégrité


  • Professionnalisme


  • Expertise


  • Conseils indépendants


  • Transparence


Information

Différencier le vrai risque du faux !

sinking paper boat transporting gold symbol of declining commodity prices

Il est rare que j’écrive sur le marché boursier. Je trouve qu’il y a assez d’information disponible sur le sujet pour l’investisseur qui s’y intéresse.  Cependant, je trouve important de lever la lumière sur la situation économique actuelle afin que les investisseurs puissent se positionner pour tirer avantage des conditions actuelles.

Je m’explique : sous certains paradigmes de la génération passée, la construction d’un portefeuille d’investissements suggérait que le niveau de revenus fixes (titres plus défensifs) puisse corresponde à l’âge de l’investisseur. En d’autres mots, plus la personne avance en âge, plus le portefeuille devrait contenir des titres moins volatiles.  Cette stratégie avait pour but de réduire le risque et de stabiliser le portefeuille à l’aube de la retraite.  Cependant, les choses ont grandement changé et il n’est maintenant plus possible de stationner son argent dans des obligations sans risque et espérer toucher son 5 % de rendement annuel, comme nous y  étions habitués.

Avec la situation actuelle des taux d’intérêt, l’environnement favorise davantage ceux qui souhaitent emprunter que ceux qui désirent vivre des intérêts de leurs investissements. Les investisseurs qui comptent sur un portefeuille constitué en bonne partie de titres à revenu fixe vont devoir abaisser leur attente ou modifier la structure de leur portefeuille.

Le vrai risque auquel les investisseurs font face présentement n’est pas celui de subir des fluctuations court terme, car c’est un passage quasi inévitable du processus d’investissement, mais c’est plutôt celui d’épuiser son argent durant la retraite. Avec l’augmentation de l’espérance de vie, il est important d’obtenir de bonnes performances de son portefeuille et malheureusement les taux actuels sur les revenus fixes risquent d’en décevoir plus d’un.

La question qu’un investisseur doit se poser maintenant est : à quel moment voudrais-je assumer le risque, maintenant ou plus tard ? En choisissant de prendre le risque maintenant en augmentant la pondération de titre de croissance de son portefeuille, l’investisseur expérimentera possiblement quelques corrections boursières.  Cependant, les chances de bénéficier d’un plus gros pécule au bout du compte et de compter sur cette réserve durant toute la durée de la retraite sont grandement meilleures.

Cette notion est très facile à comprendre, particulièrement avec les conditions économiques actuelles, mais en pratique, elle n’est pas évidente.

Je ne suggère pas de modifier complètement, dès demain matin, votre portefeuille d’investissements. Ce que ce texte veut, c’est de vous faire réfléchir sur la composition actuelle  de vos investissements et d’évaluer la possibilité de diminuer votre exposition aux titres de revenus fixes de façon graduelle et réfléchie afin de titrer profit des conditions économiques présentes.

Comme conseiller en placements, l’essence de notre travail consiste à différencier le vrai risque du faux et d’en tirer avantage. Assurez-vous de discuter avec votre conseiller financier afin d’optimiser la composition de votre portefeuille!

Les renseignements contenus dans ce présent article ont été préparés par Sylvain Lapointe, un conseiller en placement inscrit auprès de Valeurs Mobilières PEAK inc., mais ne relève pas des activités du conseiller en tant que conseiller en placements ; ils ont été obtenus de sources que nous croyons fiables, mais ne sont pas garantis et pourraient être incomplets.  L’auteur ne se tient pas responsable des décisions financières des lecteurs suite à cette lecture. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles de Valeurs Mobilières PEAK inc.  Valeurs Mobilières PEAK est membre du Fonds canadien de protection des épargnants.  

facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Tags

 

Laisser un commentaire